Rainbow – 1Lp1Track

Publié par

Si vous êtes pressé-e, découvrez Rainbow en moins de 10′

Série #1Lp1Track – la discographie de Rainbow en vidéo de moins de 10′

Accès à la playlist 1Lp1Track complète de Rainbow

Pour YouTube – cliquez ici

Ritchie Blackmore est-il un malin ? un caractériel ? un génie ? Probablement un peu de tout ça. Le guitariste historique et mytique de Deep Purple, lassé du grand équipage pourpre, décide de monter sa propre écurie. Pour se faire, il phagocyte un obscure groupe hard de première partie qui compte en son sein une pépite : son chanteur Ronnie James Dio.

Le groupe s’appelle Ritchie Blackmore’s Rainbow pour montrer tout de suite qui c’est le patron. Après un premier album plutôt moyen qui contient quand même des bons moments comme « Man On The Silver Mountain » ou « Catch the Rainbow », Ritchie Blackmore vire tout le monde sauf le chanteur (hé hé pas bête !), recrute des baroudeurs de la scène rock avec notamment l’excellent batteur Cozy Powel et réalise un second album « Rising » (écouter « Starstruck ») très réussi celui-là, qui marque vraiment le point d’envol du groupe Rainbow.

Rainbow ne perd pas de temps en fioritures. Il sort en troisième opus un album live « On Stage » probablement l’un des meilleurs du genre, à faire pâlir tous les « Made in Japan » des concurrents, avec de grands moments comme « Catch The rainbow » où chaque membre constitue un écrin où s’exprime la guitare de Ritchie Blackmore.

L’album suivant « Long Live Rock’n’Roll », avec sa chason éponyme et le titre « Kill The King » qui ouvrira souvent les concerts de Rainbow, clôt la première séquence du groupe avant, de nouveau, un gros turn-over dans le personnel du groupe.

Arrivée d’un nouveau chanteur inconnu au bataillon, retour de Roger Glover de Deep Purple à la basse et en route pour un l’album « Down To Earth », le plus décalé de la discographie mais pour moi le meilleurs, avec les tubes « Since You’ve Been Gone » et « All Night Long ».

Encore un virage, encore du turn-over au niveau du chant et voilà un routard de la scène rock Joe Lynn Turner et une période beaucoup plus hard fm avec des titres formattés pour la radio comme « Stone Cold », « Sreet Of Dream » et bien sûr la reprise « I Surrender ».

Le dernier album en studio « Stranger In Us All » avec le titre « Ariel » voit apparaître à l’écriture des textes une certaine Candice Night dont nous reparlerons avec Blackmore’s Night mais cela est une autre histoire.

En attendant, pour finir la playlist 1Lp1track, la discographie se complète comme souvent de « best of » ou de « live » qui permettent d’allonger la sauce et d’intégrer mon morceau préféré « Death Alley Driver ».

Pendant toute la durée de l’existence de Rainbow, il faut noter que la fongibilité avec Deep Purple a été complète, divers membres passant allègrement d’un groupe à l’autre comme d’une maison mère à sa filiale.

Rainbow est vraiment un spinoff très réussi de son grand aîné et Ritchie Blackmore y a trouvé le moyen d’expression de ses choix artistiques qui ne sont d’ailleurs pas complètement en rupture avec son illustre passé. Les fans de Deep Purpple ont souvent suivi Rainbow et la réciproque est vraie.

#1Lp1Track

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.