Jimi Hendrix – 1Lp1Track

Publié par

Si vous êtes pressé-e, découvrez Jimi Hendrix en moins de 10′

Série #1Lp1Track – la discographie de Jimi Hendrix en vidéo de moins de 10′

Accès à la playlist 1Lp1Track complète de Jimi Hendrix

Pour YouTube – cliquez ici

Il faut savoir faire une entorse à ses principes lorsque c’est pour la bonne cause. Avec seulement 4 albums produits de son vivant, Jimi Hendrix n’aurait pas dû trouver sa place dans la collection 1Lp1Track car je pense qu’il faut avoir au moins 6-7 albums pour prétendre avoir une trajectoire artistique. Mais cet argument ne tient pas une minute avec Jimi Hendrix dont la vie artistique a été un concentré de génie et d’innovation. Un grand influenceur de son époque.

Guitariste, auteur, compositeur mais aussi rénovateur pour améliorer les arrangements des titres écrits par les autres, Jimi Hendrix a révolutionné l’approche de la guitare dans le rock. Côté studio, l’orchestration et la production est bourrée d’innovations de trouvailles dans l’art de maitriser larsen et feedback. Pour s’en convaincre, écouter « Castles Made Of Sand » ou « All Along the Watchtower ». Côté scène, sa façon de faire corps et de torturer son instrument a inspiré des générations de guitaristes après lui.

La playlist 1Lp1Track commence donc par des morceaux tirés des 4 premiers albums et de la première compilation éditée avant la mort tragique de Jimi Hendrix. Ensuite, face à la profusion de prises en studio et d’enregistrements des nombreux concerts – pas toujours excellents d’ailleurs – les producteurs qui ont vu disparaitre la poule aux œufs d’or trop rapidement n’ont pas hésité à sortir de nombreux albums qui m’ont permis d’offrir un panorama de la science de Jimi Hendrix : l’emblématique « Voodo Child », le très hard « Purple Haze » dans sa version Woodstock, le blues romantique « Little Wing », le funky « Dolly Dagger » ou le traditionnel « Red House ». Du talent pur rien que pour nos oreilles, notre cœur et notre cerveau !! La playlist se termine sur le mythique hymne américain « Star-Spangled Banner » du festival de Woodstock.

Jimi Hendrix a fait se rencontrer les deux infinis : l’infiniment grand de son génie et l’infiniment petit de sa trajectoire humaine interrompue trop rapidement. Je rêve d’une uchronie où Jimi Hendrix aurait pu prendre Prince sous ses ailes. Ces deux-là doivent bien s’amuser à faire le bœuf au paradis des rockers.

#1Lp1Track

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.