Roxy Music – 1Lp1Track

Publié par

La vidéo découverte en moins de 10′


Accès gratuit à la playlist 1Lp1Track sur votre plateforme préférée

Roxy Music ! Voilà bien un groupe curieux et inclassable. Formé par Bryan ferry (chant), Brian Eno (clavier), Andy MacKay (Saxophone) et ajoutons Phil Manzanera (guitare), Roxy Music est d’abord considéré comme un groupe de glam rock dont il emprunte les paillettes et le maquillage mais pas vraiment le style musical.

Un style musical qui d’ailleurs se cherche lui-même entre les influences plutôt rétro de son chanteur crooner Bryan Ferry et les velléités innovantes de Brian Eno, futur grand gourou de la musique électronique. Le tout délicatement arrosé par l’omniprésence d’un saxophone en général relégué au rôle d’accessoire dans le rock mais pas pour Roxy Music.

Cela produit des premiers albums entre morceaux populaires comme « Virginia Plain » ou « Do the Strand » et des parties plus rock progressif comme « If There Is Something ». La lutte du « classique » Bryan Ferry contre le « moderne » Brian Eno, va tourner à l’avantage du premier quand Brian Eno quitte le groupe, remplacé par une autre pointure Eddie Jobson, qu’on reverra plus tard avec Frank Zappa et UK.

Brian Eno part faire de la recherche et développement avec David Bowie dans sa période berlinoise et Robert Fripp qui a purgé King Crimson. Ils vont construire les fondations de la musique électronique moderne. Bryan Ferry, de son côté, mène en parallèle une carrière solo et sa vie de groupe.

A partir de l’album « Siren » avec le titre « Love Is The Drug » (qui au passage ressemble étonnamment au « Magnificent Seven » des Clash), Roxy Music prend le virage de la dance (pour ne pas dire du disco) et sort des albums beaucoup plus accessibles avec un chapelet de tubes comme « Angel Eyes », « My Only Love », « Over You », « More Than This » etc… L’album « Avalon » est le plus représentatif de cette période heureuse sur le plan de la popularité de Roxy Music et de son tiroir-caisse.

Deux reprises « Like A Hurricane » de Neil Young et surtout « Jealous Guy » de John Lennon illustrent le péché-mignon de Bryan Ferry pour les reprises qui constituent même la totalité de certains de ses albums solos. Faut avouer, et c’est assez rare pour le souligner, que ces reprises valent largement les versions originales !

Voilà une playlist 1Lp1Track pleine de références et de modernité. Certains morceaux n’ont pas pris une ride.

#1Lp1Track



Chaque semaine retrouvez ma playlist #1Lp1Track pourdécouvrir ou redécouvrir des groupes ou des artistes français et étrangers. Ce ne sont pas de classiques « Best of » mais une revue complète de la production artistique en sélectionnant pour chaque album (=1Lp), un titre (=1Track). Cela vous permet de revoir le parcours créatif et l’évolution musicale de ces différents artistes. Si vous voulez suivre les nouveaux artistes disponibles –> C’est ici !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.