Ike & Tina Turner – 1Lp1Track

Publié par

Si vous êtes pressé-e, découvrez Ike & Tina Turner en moins de 10′

Série #1Lp1Track – la discographie de Ike & Tina Turner en vidéo de moins de 10′

Accès à la playlist 1Lp1Track complète de Ike & Tina Turner

Pour YouTube – cliquez ici

Quand Ike Turner, multi-instrumentiste mais surtout guitariste, déjà installé dans la mouvance rythm and blues et rock de la fin des années 50 et du début des années 60, décide d’embaucher une jeune chanteuse inconnue, savait-il qu’il se préparait à fonder un des couples artistiques les plus populaires des sixties et de seventies ? Un couple aussi bien sur scène que dans la vie ?

La trajectoire de la playlist 1Lp1Track de Ike et Tina Turner est une formidable traversée, sur deux décennies, des sons qui ont fait le ryhtm and blues, le rock ou le funk. Cela commence avec le premier tube « A Fool in Love », l’instrumental « Potatoe Mash », les deux slow « Who should I » et « Love letters » qui fleurent bon l’époque des « yéyés » qui commence en France. On peut y ajouter « I’m Jealous » où Tina Turner a probablement explosé les oreilles de l’ingénieur du son !

Premier virage avec « River Deep – Mountain High », premier gros tube, à l’orchestration « symphonique ». On peut se demander d’ailleurs où est passé Ike sur ce morceau. Heureusement, les titres suivants « 3’Oclock In The Morning Blues » et « You’re Still My Baby », purs blues sortis de derrière les fagots, démontrent la complémentarité entre la voix de Tina et la guitare de Ike.

Deuxième virage sur « Son Of a Preacher Man », standard dont on ne compte plus les reprises dont celle de Ike & Tina Turner lors de leurs apparitions sur scène avec les Rolling Stones. C’est l’époque où le rythme and blues se fait plus électrique. Intéressant d’ailleurs de comparer l’interprétation de « Pieces of my Heart » avec celle de Janis Joplin.
L’anachronique « I can’t Believe », sûrement une tentative pour atteindre un public plus large, a l’intérêt de montrer plus de maîtrise par Tina de sa voix. Une voix qui commence à devenir l’organe central du son de Ike & Tina Turner. Une voix supportée par les Ikettes, choeur féminin qui est la véritable troisième entité sur scène et…dans la vie.
La reprise de « Proud Mary » de Creedence Clearwater Revival est un bijou. Deux morceaux en un : une version douce et calme annoncée par Tina où Ike et Tina chantent en harmonie ; puis une version plus musclée où les Ikettes prennent le relais de Ike. Tube planétaire assuré. La reprise (encore !) de « Honky Tonk Women » des Stones ferme cette période des premiers festivals géants comme Woodstock et le tristement célèbre festival d’Alta Mont.

« Baby (What You Want Me To Do) » ouvre un épisode plus funk du couple. Le jeu de guitare annonce l’époque disco et Nile Rodgers. Les cuivres symposent… « Nutbush City Limit » (mon titre préféré) est une parenthèse autobiographique musclée que Bob Seger a repris en introduction de ses concerts. Mais le couple va commencer à être submergé par la vague disco-Funk et aussi par ses problèmes personnels. « Sexy Ida » est une tentative intéressante d’intégration des sons du moment. La référence au « Superstition » de Stevie Wonder est évidente. Ike & Tina Turner auront beaucoup puisé dans le répertoire ou le son des autres mais leur interprétation et orchestration est toujours originale comme sur l’étonnant « Whole Lotta Love » de Led Zeppelin qui est méconnaissable !

Alors que la séparation paraissait inévitable, elle sera effective en 1976. Ike reprend sa carrière solo commencée avant Tina. A noter que « Rocket 88 » serait, selon la légende, le premier titre de rock. « Catfish Blues », également en bonus, donne à Ike sa dernière reconnaissance avant sa disparition. Pour Tina, la séparation est l’occasion de s’envoler vers une carrière solo mondiale qui justifie une playlist 1Lp1Track dédiée et une entrée directe dans la Discothèque de Jean.


Chaque semaine retrouvez ma playlist #1Lp1Track pourdécouvrir ou redécouvrir des groupes ou des artistes français et étrangers. Ce ne sont pas de classiques « Best of » mais une revue complète de la production artistique en sélectionnant pour chaque album (=1Lp), un titre (=1Track). Cela vous permet de revoir le parcours créatif et l’évolution musicale de ces différents artistes. Si vous voulez suivre les nouveaux artistes disponibles –> C’est ici !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.