Aerosmith – 1Lp1Track

Publié par

Si vous êtes pressé-e, découvrez Aerosmith en moins de 10′

Série #1Lp1Track – la discographie d’Aerosmith en vidéo de moins de 10′

Accès à la playlist 1Lp1Track complète de Aerosmith

Pour YouTube – cliquez ici

Aerosmith est sûrement le plus « stonien » des groupes américains.

Que ce soit la composition (2 guitaristes, 1 bassiste, 1 batteur et 1 chanteur), les influences rock et blues, les thèmes des textes ou le duo leader : Steve Tyler dans le rôle du chanteur charismatique, sexy et extraverti et Joe Perry dans celui du guitare héro ténébreux, tout nous rappelle ce qui a fait le succès de la bande à Mick Jagger.

Le début de la playlist avec « Mama Kin » et la reprise de « Train Kept a Rollin' » est complètement dans cette veine. Mais là où Aerosmith se démarque c’est avec un groove sous-jacent, bien plus marqué que chez les Stones, qui donne une envie irrésistible de se bouger la couenne.

« Walk this Way », qui deviendra un gros succès à l’heure du rap, c’est à dire bien des années après sa sortie, illustre parfaitement ce qui fait la spécificité d’Aerosmith : une section rythmique juste incroyable. Je recommande une écoute attentive de la partie « basse » de Tom Hamilton et les rythmiques de Brad Whitford.

Aerosmith aurait pu être un groupe éphémère car après les deux albums à succès « Toys in the Attic » (voir « Walk this Way ou le titre éponyme) et surtout « Rocks » (voir « Sick as a Dog »), le groupe végète et s’effrite perdant même ses deux guitaristes – le temps d’un album « Rock in a Hard Place » peu connu et reconnu.

Mais l’explosion n’aura pas lieu. Joe Perry et Brad Whitford rentrent au bercail et Aerosmith reprend sa marche en avant avec le très rock « Let the Music Do the Talking » et le très dansant et léger « Rag doll ».

Aerosmith s’ouvre alors à un public plus large en empruntant la voie des clips et du hard FM avec de beaux succès comme « What it Takes », « Livin’ on the Edge », « Eat the Rich », « Pink » ou le très racoleur « Jaded ».

Aerosmith c’est aussi beaucoup de très belles balades (pour ne pas dire slow – terme tellement désuet de nos jours) comme « Dream On », « Cryin' », « What it Takes ».

Aerosmith vieillit et comme souvent dans son cas cherche sa cure de jouvence dans la collaboration avec de jeunes artistes comme Carrie Underwood en duo avec Steve Tyler sur « Can’t stop lovin’ you ».

La playlist se termine par le graal d’Aerosmith : son seul titre placé n°1 au Top US « I don’t Want To Miss a Thing » contenu sur la BO du film Armagedon.

Pas toujours facile de concilier esprit rock et conquête du grand public. Aerosmith y est arrivé ! Alors n’hésitez pas à plonger dans cet univers rock où la « Sweet Emotion » est garantie !

#1Lp1Track

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.