Grèves, coronavirus : l’heure du travail à distance a sonné – êtes-vous prêts ?

Publié par

Il est des moments où l’alignement des lunes impose une évidence, souvent sous nos yeux depuis de nombreuses années mais que nous refusons de reconnaître, jusqu’à ce qu’un fait incontournable, un événement extérieur, nous oblige à faire mouvement.

Je prétends ici que la succession de la période de contestation sur la réforme de retraite avec son lot de grèves sur les transports puis l’épidémie du Covid-19 sonnent l’avènement du travail à distance qui va transformer en profondeur l’organisation et le fonctionnement des entreprises. Etes-vous sûrs que votre entreprise est prête à cette évolution ?

Le travail à distance n’est pas une nouveauté…

Pourtant la notion de travail à distance avec sa déclinaison du travail à domicile n’est pas récente. Personnellement, dès les années 90, j’intervenais sur des applications bancaires en cas de blocage des traitements de nuit, en pyjama, depuis chez moi ! En 1999, à l’occasion d’une mutation à l’étranger, mon épouse, m’accompagnant, a pu continuer d’exercer son activité à distance grâce à l’utilisation de PC-ANYWHERE qui lui permettait de répliquer son poste de travail depuis notre salon. Plus de 20 ans que tout cela est possible. Les canadiens par exemple, face à l’étendue de leur territoire, ont été des pionniers, par nécessité, sur le travail à distance bien avant les années 1990. Sur un autre plan, les sociétés de conseil, qui ont explosées dans les années 80, ont rapidement intégré le management à distance et les bureaux virtuels. Alors pourquoi le travail à distance arrive-t-il à maturité seulement en 2020 ?

…mais arrive à maturité plus de 20 ans plus tard…

Il faut reconnaître qu’avec le développement des infrastructures et des réseaux, consécutif à la propagation d’Internet, la situation a évolué de façon continue depuis le début des années 2000. Certaines entreprises n’ont pas attendu les grèves de 2019 pour installer des dispositifs de travail à distance comme les salles de visioconférences. Néanmoins, peu d’entre-elles ont mis en place des accords sur le travail à domicile…

Ma conviction est que la bascule vers le travail à distance et à domicile s’effectue quand :

  • La technologie est prête et disponible en masse.
  • L’organisation et les processus de l’entreprise sont adaptés et documentés.
  • L’état d’esprit de l’ensemble des acteurs de l’entreprise est formée et prête.

La technologie est prête depuis plusieurs décennies. Même si elle est en perpétuelle adaptation pour répondre aux exigences des évolutions technologiques et des techniques de Cyber-attaques.

Concernant les processus, la vague des BP (Business Process) de la fin des années 90, a poussé les entreprises (principalement les grandes), sous l’influence des grands cabinets de conseil, à formaliser, à décrire et à documenter leurs processus. Pour les entreprises de biens et de services, ce fût même une question de survie avec l’arrivée des canaux de vente sur internet puis avec les smartphones. En traitant les processus de commande et de distribution, les processus des fonctions de support ont aussi rapidement intégré le catalogue des procédures documentées de l’entreprise. A noter que le modèle industriel à la mode, dans ces années de mondialisation, a été de passer d’entreprise intégrées et verticales, qui faisaient tout « du sol au plafond », à des entreprises plus modulaires qui se sont centrées sur leur cœur de Métier et qui ont établie des partenariats forts avec des sous-traitants. Cette évolution du modèle a aussi contribué à mieux formaliser les processus dans un contexte de travail délocalisé dans une autre entreprise qui participe à la chaîne de valeur.

Cette évolution des processus s’est accompagnée évidemment d’évolutions dans l’organisation des entreprises avec des organigrammes plus plats ou des schémas matriciels, ces derniers d’ailleurs pas toujours biens assimilés et digérés, en tout cas en France. J’assume donc de dire que l’organisation n’est plus un frein au travail à distance.

…car les mentalités sont enfin prêtes !

Si la technologie, l’organisation et les processus sont prêts, quel a été le frein principal ? A cette question je réponds sans réserve : l’état d’esprit des acteurs de l’entreprise ! J’ai vécu la difficulté de mettre en place un accord d’entreprise sur le sujet du travail à domicile avec des réticences aussi bien du côté de la Direction que des partenaires sociaux. J’ai entendu des collaborateurs expliquer qu’ils sont incapables de travailler de chez eux à cause de leur logement, de leurs enfants, du bruit, des voisins… J’ai entendu des managers expliquer qu’ils ne pourront plus contrôler l’activité de leur équipe. J’ai entendu des DRH expliquer le vide juridique en cas d’accident du travail à domicile. J’ai entendu beaucoup de personnes craindre que la porosité de la vie personnelle et de la vie professionnelle ait des conséquences négatives sur sur la vie personnelle, la famille et les loisirs.

Tous ces points de vue se respectent mais alors comment se fait-il que soudain les choses se décantent à l’occasion des grèves de décembre ou du Covid-19 ? Sans être expert, et je ne saurai pas l’expliquer d’ailleurs, je constate qu’un événement extérieur a créé un choc psychologique et a fait bouger les mentalités. Les freins précédents sautent et c’est la ruée sur le travail à distance et à domicile (au moins pour les entreprises qui le peuvent) !

La question maintenant est la préparation des entreprises.

La vague du travail à distance est maintenant une réalité pour les entreprises. Pour s’y préparer, elles doivent se poser 3 questions :

  • La plus simple : la technologie est-elle disponible pour accéder à mes postes de travail ?
  • La plus subtile : mes processus et mon organisation sont-ils adaptés ? L’important est que l’ensemble des acteurs connaissent ce qu’il peuvent réaliser à distance en autonomie et en collaboration.
  • La plus compliquée : mes collaborateurs sont-ils prêts ? Prêts à manager à distance, prêts à prendre des responsabilités individuelles, prêts à changer leur habitude du déjeuner quotidien avec leurs collègues, prêts à perdre les signes désuets du pouvoir visible (ma troupe sur un plateau dans une grande tour). C’est bien l’ensemble de l’entreprise qui doit évoluer.

Et demain ?

L’explosion du travail à distance et à domicile va transformer profondément les relations dans l’entreprise. Les critères définissant la valeur individuelle de chacun vont évoluer. Les hard skill qui mesurent votre compétence professionnelle seront beaucoup plus transparents et pousseront chacun à mieux se former. Les soft skill actuels qui favorisent le travail en équipe, l’écoute, la bienveillance, pour bonifier l’efficacité d’équipes localisées dans un même lieu de travail, vont devoir se compléter de compétences d’explication, de pédagogie pour des collègues éloignés.

La maîtrise des instruments collaboratifs et de communication (yc les réseaux sociaux) va devenir incontournable pour tous les collaborateurs. Personnellement, j’ai travaillé de nombreuses années dans des entreprises multi-localisées et je peux affirmer que la préparation d’une visioconférence est différente à celle d’une réunion in-situ.

Pour les manager, enfin, j’ai écrit il y a plusieurs mois que les 5 outils primaires du management étaient les 5 sens. Avec le travail à distance, il faut développer un 6ème sens: l’intuition pour sentir ce qui se passe dans votre équipe même si vous ne la voyez pas !

Maintenant que le virage est pris dans les mentalités sur le travail à distance et à domicile, les entreprises doivent s’adapter. La transition sera peut-être difficile mais je reste persuadé, pour l’avoir expérimenté pendant plus de 20 ans, que le travail à distance apporte de la souplesse, permet d’optimiser son efficacité en limitant notamment les temps de transports ce qui a aussi un effet écologique positif et tout ceci n’empêche pas d’avoir des relations sincères et de bonnes qualités avec ses collègues !

Mentions

Si vous avez aimé faites-le savoir en partageant ce billet. N’hésitez pas également à livrer vos commentaires et vos expériences.

Si vous voulez accéder à mes autres billets c’est ici.

Si vous ne voulez pas manquer les prochains articles : demandez à être enregistré à mon blog.

Crédit photo : montage personnel

 © Ecrit par Jean Méance en mars 2020

Mes 5 derniers billets :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.