Confinement : 8 idées pour vous bonifier professionnellement

Publié par

Le spectre du confinement général se précise. Encore quelques heures et nous allons probablement rejoindre nos voisins italiens avec des mesures de confinement qui vont nous imposer de passer plus d’heure « à la casa ». Peut-être est-ce déjà le cas pour certains d’entre vous, mis en quarantaine suite à un test positif au Covid-19 ou habitant malchanceux d’un cluster.

La conséquence immédiate d’un confinement général sera pour nombre d’entre nous de rester de longues journées à notre domicile. Certains pourront continuer leur activité car leur poste de travail et leur entreprise sont compatibles avec le télétravail; d’autres seront absorbés par des tâches ménagères et la garde de leurs enfants et d’autres encore pourront se trouver devant un océan de temps libre à aménager. J’estime pour ma part que chacun disposera entre 3h et 5h par jour à exploiter. Ce calcul je le fais sur la base de chiffres rapidement collectés sur le web en estimant l’économie du temps de transport, du temps passé en réunions inutiles (je suppose qu’elles ne résisteront pas au Covid-19) et du temps non productif passé sur le lieu de travail.

Plutôt que de se morfondre à regarder pendant des heures les chaînes d’information continue (c’est important de s’informer mais il faut aussi décrocher et orienter son cerveau vers d’autres activités), je vous propose 8 idées pour bonifier cette période de claustration. C’est le moment pour vous de transformer la menace en opportunité et de profiter de ce temps qui descend du ciel pour vous améliorer, vous informer, vous préparer vers un nouveau monde professionnel qui ne sera probablement pas le même tant le Covid-19 est actuellement en train de rebattre les cartes.

Voici donc les 8 idées que je partage avec vous.

1-S’inscrire à un cours en ligne

Les moyens, mis à disposition des salariés pour se former, sont réels. Mais souvent, arrêter son travail pour se former est une difficulté surtout si vous souhaitez une formation qui n’est pas en prise directe avec votre activité du moment.

Profitez donc de ce moment d’immobilisation à votre domicile pour vous inscrire à un cours en ligne. De nombreuses offres, souvent gratuites, existent. Personnellement je me suis formé au langage Python sur openclassrooms. Pour vous renseigner le plus simple est de passer par Google et d’interroger « MOOC gratuit » + votre centre d’intérêt comme par exemple « MOOC gratuit méthode agile ».

2-Élargir ses points de vue

Notre quotidien peut souvent basculer vers l’effrayant métro-boulot-dodo. En effet, souvent il reste peu de bande passante pour lever la tête et regarder ailleurs ce qui se passe. Et quand l’occasion se présente, la question est : où regarder ?

Pourtant, nous avons un patrimoine d’une richesse incroyable pour enrichir nos connaissances quelques soit le centre d’intérêt. YouTube est évidemment une mine, pour ne pas dire « LA » mine à exploiter. Saisissez dans le moteur de recherche YouTube les mots clés de votre activité et vous serez surpris par le nombre vidéos disponibles et vous découvrirez que…vous n’êtes pas seul-e !

Personnellement, je conseille, pour commencer, les passionnantes vidéos de l’université du savoir (« USI ») et celles un peu plus nombriliste mais tout aussi intéressantes des TED-x. Il existe aussi pas mal de chaîne YouTube thématiques passionnantes.

3-Développer son réseau social

Vous n’avez pas encore de compte LinkdeIn ? Facebook, Twitter, Instagram, vous connaissez mais vous n’êtes pas intéressé-e ? Vous ne voyez pas à quoi cela peut bien servir. Et vous avez déjà bien passé assez de temps sur votre PC à répondre à des mails pour en plus devoir entretenir une vie numérique ! Surtout que les enfants attendent pour les devoirs.

Certes c’est compréhensible ! Mais maintenant que vous êtes bloqué-e chez vous, ne ressentez-vous pas tout l’intérêt de garder le contact avec vos proches, vos collègues, vos partenaires professionnels et pourquoi pas prendre des nouvelles d’anciens compagnons de route ?

Vous pouvez commencer par vous créer un profil LinkedIn pour votre réseau professionnel. L’excellent livre « Maîtrise LinkedIn » de Bruno Fridlanski pourra vous aider à le faire en évitant les embûches mais il existe aussi plein de coach LinkedIn prêt à vous aider.

Ensuite, une fois votre profil renseigné, il ne vous reste qu’à retrouver les membres de votre cercle relationnel actuel, découvrir ce que sont devenus vos anciens collègues, rejoindre des groupes qui traitent des sujets d’intérêts pour vous et de suivre un peu ce qui se dit sur votre fil d’actualité. Vous serez étonnés de la richesse des informations mises à disposition sur le réseau. Penser aussi à vous connecter à quelques influenceurs qui vous inspirent.

Attention : l’utilisation des réseaux sociaux peut devenir addictive, il faut limiter son temps d’accès par jour même si ça peut être frustrant. Ne tombez pas dans la peur de rater quelque chose (FoMO, acronyme de l’anglais fear of missing out).

Dernier conseil, personnellement mon réseau professionnel est sur LinkedIn et personnel sur Facebook mais je constate avec le temps que la porosité augmente entre les deux réseaux…

4-Redécouvrir la lecture

Quand le rythme professionnel est intense, la vie de famille trépidante, il reste assez peu de temps pour soi et ses loisirs. Et finalement la solution la plus simple pour passer les quelques minutes de tranquillité est de regarder la télévision ou une série sur Netflix. Je ne critique pas car je le fais aussi et ça a bien sûr des bons côtés.

Dans notre cadre professionnel, nous lisons toute l’année : des mails, des circulaires, des notes, des procédures, des pages sur le web, des journaux numériques… Certes nous lisons mais tout cela a un style stéréotypé et un contenu souvent ennuyeux dans la forme et le fond.

Je conseille ici de dégager une heure par jour pour redécouvrir la lecture côté fiction des grands auteurs et côté réalité des livres qui marquent leur temps. Voici mes conseils de lecture, en toute humilité car vraiment chacun se doit de construire sa propre bibliothèque !

  • « Les Rougon-Macquart » d’Emile Zola
  • « Les hommes de bonne volonté » de Jules Romains
  • « Le singe nu » de Desmond Morris
  • « Les fondations » d’Asimov
  • « La troisième vague » d’Alvin Toffler
  • « En finir avec les poncifs du management » de Richard Farson
  • « Sapiens : une brève histoire de l’humanité » de Yuval Noah Hariri
  • et une infinité d’autres…

Il ne faut pas hésiter à picorer dans tous les genres littéraires, du narratif à l’argumentatif, du poétique au théâtral. En sortant de votre routine de lecture, votre cerveau établira des connexions qui vous donneront d’autres perspectives sur vos activités professionnelles et sur votre vie en générale.

5-Élever un robot

A l’heure de l’Intelligence Artificielle, pourquoi ne pas vous lancer dans l’élevage d’un Robot. C’est très facile avec Flint. Vous pouvez commencer par l’offre gratuite qui vous permet de vous informer différemment en coachant votre robot pour qu’il vous apporte l’information qui a du sens pour vous.

Ensuite, pour aller plus loin, vous pouvez (service payant) éduquer votre robot pour qu’il vous rapporte les meilleurs informations disponibles, sur le net, qui concernent votre centre d’intérêt. Personnellement j’élève un robot sur les projets d’Intelligence Artificiel et un autre sur les Métiers du cinéma. Encore une fois c’est très facile et c’est aussi une bonne alternative pour s’informer de l’actualité et des innovations dans son domaine et pour enrichir sa vision d’autres points de vue.

6-S’interroger sur son avenir, refaire son CV et son Ikigai

Une autre façon de mettre à profit tout ce temps disponible est de remettre à plat son parcours professionnel, ses succès, ses difficultés, ses envies, ses attentes. Cette période de confinement peut aussi être pour vous un moment clé pour vous interroger sur votre avenir et rédiger ou mettre à jour votre CV.

Comment faire ? Mon conseil est de réaliser votre IKIGAI ! Il existe de nombreux sites pour vous expliquer l’intérêt de cette approche. Saisir juste « ikigai » dans Google.

Résultat de recherche d'images pour "ce que je sais faire ce que j'aime faire ce que je peux faire"

7-Visiter des blogs et s’abonner à des news letter

Si vous avez suivi certains des conseils précédents, vous avez forcément réalisé-e que vous n’êtes pas seul-e au monde et que beaucoup de personnes ont des points communs avec votre parcours professionnel et partagent certains de vos points de vue. Vous avez également constaté, si besoin était, la masse d’information disponible sur vos centres d’intérêts, vos activités et vos interrogations.

Un autre moyen d’enrichir votre connaissance est de parcourir les sites de blogs comme WordPress ou Médium car de nombreuses personnes s’y expriment et vous trouverez sur vos sujets la ou les personne(s) avec la sensibilité ou les messages qui vous parlent.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous inscrire aux publications suivantes de cette même personne ou bien à une newsletter. Il faut juste faire attention au nombre d’abonnements car arrivera un moment où vous saturerez sous la masse de lettres à lire !

Pour ma part, je suis abonné actuellement à trois news letter :

  • celle de Bruno Fridlanski (déjà cité) sur LinkedIn et autres sujets digitaux
  • celle de Benoit Raphaël qui donne des informations originales sur le monde
  • celle de Jean-Paul Betbeze pour avoir une vision différente de l’économie

Je ne peux évidemment pas oublier de vous suggérer de suivre mon blog « La fiction pour maîtriser la réalité »

8-Reprendre son hobby

Le dernier conseil concerne votre hobby personnel que vous n’avez pas le temps d’entretenir. C’est une véritable frustration pour vous alors pourquoi ne pas prendre quelques heures pour recommencer à peindre, à écouter de la musique autrement qu’en faisant vos courses au centre commercial, à regarder les films que vous avez empilés dans votre tiroir à DVD, à lire (voir conseil numéro 4), etc… Evidemment si votre hobby vous impose de sortir ou de rencontrer d’autres personnes, ce sera plus difficile !

Reprendre votre hobby sera cette bouffée d’oxygène qui vous redonnera de l’énergie qui sera nécessaire quand le moment du retour au rythme d’avant l’épidémie viendra.

Pour aller plus loin

Si vous avez trouvé ces conseils pertinents, n’hésitez pas à les partager.

Si vous avez d’autres idées, partagez-les en commentaire de ce billet. Merci d’avance.

Ne tombons pas dans la morosité. N’ayons pas peur du Covid-19, combattons-le plutôt en restant chez nous le temps qu’il faut ! Et pour parodier Darwin :  » Ce ne sont pas les plus forts, ni les plus intelligents qui passeront cette période de confinement sans dégâts mais ceux et celles qui sauront s’adapter pour bonifier cette période. »

Mentions

Si vous voulez accéder à mes autres billets c’est ici.

Si vous ne voulez pas manquer les prochains articles : demandez à être enregistré à mon blog.

Crédit photo : issue du site des dernières Nouvelles d’Alsace

Note : les différents liens insérés dans cet article ne sont pas sponsorisés ! C’est une initiative personnelle que j’ai trouvé utile pour vous lecteur-lectrice !

 © Ecrit par Jean Méance en mars 2020

Mes 5 derniers billets :

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.