Michel Delpech – 1Lp1Track

Publié par

Si vous êtes pressé-e, découvrez Michel Delpech en moins de 10′

Série #1Lp1Track – la discographie de Michel Delpech en vidéo de moins de 10′

Accès à la playlist 1Lp1Track complète de Michel Delpech

Pour YouTube – cliquez ici

Michel Delpech était l’archétype du chanteur français de variété des années 60/70. Probablement une des plus belle voix. En tout cas de celles que j’apprécie, car sans chercher à démontrer une technique ostentatoire, cette voix est toujours juste et agréable et pousse même chacun à oser reprendre la mélodie dans son bain ou sous sa douche…

Lancée par le titre « Chez Laurette », Michel Delpech va produire de nombreux tubes qui sont entrés dans le panthéon des chansons françaises légendaires et mémorables comme « Le chasseur », « Quand j’étais chanteur », « Pour un flirt »…

La chronologie de ces titres dans la playlist est bousculée car la discographie constituée de 14 albums originaux (si on compte les collaborations et duos) pour 50 ans de carrière est largement complétée par des best of.

Michel Delpech avait le talent pour aborder des thèmes qui collaient parfaitement à l’air du moment et parlaient forcément à tout le monde. « Les divorcés » a beaucoup fait pour l’évolution des mentalités autour de la séparation des couples. Il est même dit que cette chanson a eu un rôle dans l’établissement de la loi sur le divorce par consentement mutuel. « Le chasseur » est l’expression la plus écologique de la la chasse (bien avant l’existence de la préoccupation écologique !). « Tu me fais planer » sent bon l’ambiance du bal populaire. « Wight is wight » rappelle que Michel Delpech a été aussi un témoin vivant de la période hippie. « Que Marianne était jolie » est une belle révérence à la République et à la démocratie.

Je m’arrête sur « Le Loir et Cher » qui parle à tous les franciliens issus de l’immigration rurale et qui ont de la famille en province. Le léger complexe de supériorité pas très assumé de l’urbain qui observe, avec un peu de condescendance, des cousins restés collés à leurs plaisirs naturels. Sans le vouloir sans doute, Michel Delpech y parle déjà de la fracture entre la ville et la campagne qui est devenu une réalité évidente 40 ans plus tard. Pas forcément visionnaire mais une analyse encore une fois juste de « l’air du temps ».

Michel Delpech était aussi paradoxal : mondialiste sur « C’est ainsi qu’elles sont belles » et replié sur son pays dans « Petit pays ». Mais ce que je retiens surtout des chansons de Michel Delpech c’est son art d’aborder le passé avec nostalgie mais sans mélancholie comme sur « Chez Laurette » ou « Quand j’étais chanteur ». Une façon de dire qu’avant c’était bien mais que maintenant c’est pas mal aussi !

Michel Delpech un chanteur de variété oui ! Mais des chansons populaires qui ont du sens, qui parlent à la tête et au cœur. Et en plus faciles à chantonner !

#1Lp1Track

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.