Kool and the Gang – 1Lp1Track

Publié par

Kool and the Gang est le type même de groupe qu’on découvre lors d’une soirée dansante. Kool and the Gang fait partie du club fermé des groupes qui ont produit des tubes devenus des standards qui font et feront danser des générations comme “Ladies night”, “Celebration”, “Fresh” (mon préféré) ou “Victory”.

Pourtant Kool and the Gang est à l’origine un groupe de jazz-funk et d’ailleurs le concept 1Lp1Track prend tout son sens car il permet, en parcourant la discographie, d’observer la trajectoire artistique étonnante de ce groupe.

Ça commence donc par la période jazz-funk de “Kool & The Gang” à “Good Times”. Des albums d’abord très musicaux, les cuivres omniprésents, les voix arrivent timidement et déjà deux albums live car Kool and the Gang est avant tout un groupe scénique. Pendant cette période, on est dans une ambiance de musique de séries des années 70 comme Starsky et Hutch.

Première montée de fièvre avec “Jungle Boogie” qui marque la période où Kool and the Gang va chercher à percer le plafond de verre de la notoriété. De “Jungle Boogie” à “I like the music”, le style de Kool and the Gang se construit brique par brique : grosse section rythmique et guitare au service d’un groove véritable marque de fabrique, des cuivres qui s’effacent au profit des claviers sans pour autant disparaître, des voix qui hésitent ente chorale et soliste. Bref, le groupe se cherche, explore en gardant à l’œil la préservation de son esprit de corps car Kool and the Gang est bien une équipe et pas une constellation d’égos.

L’âge d’or du groupe commence en pleine période Disco avec l’arrivée d’un nouveau chanteur et la collaboration avec un nouveau producteur. C’est l’explosion de tubes planétaires déjà cités de “Ladies night” à “Victory” qui, malgré son titre, n’a pas appelé d’autres albums à succès.

L’album “Sweat” marque un coup d’arrêt et le début de la nouvelle période où Kool and the Gang va tenter de rester au goût du jour en intégrant, avec plus ou moins de bonheur, les tendances du moment comme le rap “Big Thangs”.

Mais le groupe a surtout continué à entretenir la flamme sur scène comme l’attestent les très nombreux albums (non repris dans la playlist) live et les compilations également pléthoriques.

En fait, la question est de savoir si la disparition successive des membres fondateurs aura raison de l’activité du groupe ? En attendant ne boudons pas notre plaisir et en avant les caissons de basse.

#1Lp1Track


Découvrez la discographie de Kool and the Gang en vidéo de moins de 10′

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.