Le PSG n’est pas une société à mission !

Publié par

Encore une défaite pour le PSG en coupe d’Europe
Et d’une nouvelle désillusion avec le PSG. Eliminé en 20 minutes à la stupeur de tous les supporters qui sont repartis une nouvelle fois frustrés, mécontents, en colère… Et si finalement tout cela n’était que l’écume des jours dans l’histoire d’un club qui est aussi une entreprise.

...est-ce grave ? que dit son objet social ?
Reprenons l’objet social du PSG – attention c’est un peu abscons – (source SociétéInfo ou Papers) : « La gestion et l’animation des activités sportives de l’association Paris saint germain football club, donnant lieu à l’organisation de manifestations payantes et à versement de rémunération. Gestion et animation du secteur professionnel de l’association. L’investissement, la souscription, la prise ferme, le placement, la vente, l’achat et la négociation d’actions, parts, obligations, certificats, crédits, monnaies et autres valeurs mobilières émises par des sociétés françaises et étrangères, en ce compris par des associations sportives et sociétés anonymes sportives professionnelles quel que soit le secteur sportif dans lequel elles agissent, y compris en dehors du football. »

Aucune mention au moindre objectif sportif. Encore moins à la recherche d’un graal dans le gotha européen du football. Le PSG est une société qui gère des activités sportives et financières autour du sport et pas seulement le football. Et là ça marche !

Le PSG est en ligne avec son objet social.

Selon l’article des échos de juin 2021 (Football : 10 chiffres fous sur le PSG version Qatar), la valorisation du club a été multiplié par 2 en 5 ans, le chiffre d’affaire a crû de plus 20% en moyenne par an depuis 10 ans, le PSG a réduit sa dépendance aux recettes TV en augmentant à plus de 50% les revenus commerciaux (sponsoring, produits dérivés dont les maillots !) et pour finir le poids économique du club n’est pas négligeable pour l’Ile de France (182 Millions de retombées en 2018) ou pour les finances publiques (1,9 Milliards de contributions versées en 10 ans).
Alors évidemment ces chiffres ne consoleront pas le supporter du Kop de Boulogne qui pleure encore l’élimination de son club chéri. Mais ces chiffres soulignent la machine qu’est devenue le Paris Saint-Germain.

Le PSG doit-il gagner une coupe d’Europe ?

Classé maintenant parmi les 8 plus grands clubs d’Europe, le PSG a-t-il vraiment besoin de gagner une coupe d’Europe ? Si le PSG était une société à mission avec l’objectif de gagner la coupe d’Europe, peut-être ce nouveau revers pourrait-il poser un problème sur la finalité de l’entreprise.

Mais le PSG n’étant pas une société à mission, son enjeu est de répondre à des objectifs de développement et de rentabilité appliqués au domaine sportif. La performance des équipes de football est un moyen d’atteindre cette rentabilité mais pas un but en soi. L’important est d’exister dans les médias et sur les réseaux sociaux avec une image véhiculée qui suscite l’intérêt et finalement génère un acte d’engagement du consommateur.

Devenir une société à mission est-ce la solution ?

En devenant une société à mission, le PSG pourrait-il faire pivoter son modèle en changeant sa stratégie sur le plan sportif ? Sûrement cela pourrait permettre au PSG de changer sa politique de transfert qui privilégie aujourd’hui l’impact d’un nom de star sur un maillot au profit de la qualité d’un joueur dans un collectif construit pour gagner la plus belle des coupes d’Europe. Oui d’accord et après ? Justement après il faut tenter de rester au sommet ou bien descendre pour remonter. Cette perspective est-elle exaltante ? Certainement pour les vrais amoureux du sport et du club. Mais pas forcément pour l’acheteur de goodies. L’important finalement est de conserver une image positive du club, une envie de s’identifier à son projet et à ses valeurs. Cette nouvelle désillusion doit être gérée pour son impact négatif sur l’image du club.

Le plus important après la défaite : gérer l’image du club

Oui, l’élimination de mercredi est frustrante. Oui, le secteur sportif est responsable. Mais l’important est que le club reste solide, que la qualité de son image dans le monde persiste. Le PSG a de la chance dans son malheur car il bénéficie d’une chance chaque année car la coupe d’Europe est remise en jeu chaque mois de septembre. Si le sujet du projet sportif va évidemment être mis en avant dans les médias, le réel enjeu pour le PSG est de gérer l’impact sur son business. Et là ce n’est pas une question sportive mais une question de marketing. Les supporters pourront le déplorer mais c’est la réalité pour toute société commerciale qui doit survivre.

Mentions

Si vous avez aimé faites-le savoir en partageant ce billet. N’hésitez pas également à livrer vos commentaires et vos expériences.

Si vous voulez accéder à mes autres billets c’est ici.

Si vous ne voulez pas manquer les prochains articles : demandez à être enregistré à mon blog.

Crédit photo : photo site Capital

 © Ecrit par Jean Méance en Mars 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.